Est-il plus avantageux d’être locataire ou propriétaire ?

Les Français rêvent d’accession à la propriété, de nombreuses études le prouvent. Est-ce une envie culturelle, née d’une civilisation où seuls les aristocrates étaient propriétaires ? Ou est-ce plus rationnellement une volonté d’épargner de l’argent ? Bref, est-il plus intéressant, d’un point de vue financier, de rester locataire ou de devenir propriétaire ?

Locataire vs propriétaire : une affaire d’économie

Selon les régions, il faut entre moins de deux ans et plus de dix ans pour rentabiliser un achat immobilier par rapport au paiement d’un loyer sur la même période.

Ainsi, selon les chiffres de l’année 2018, il fallait moins d’un an à Perpignan pour qu’il soit plus intéressant pour un foyer de devenir propriétaire que de rester locataire, contre plus de onze ans dans la ville de Paris. Et les Français ne sont pas dupes : un sondage réalisé par Harris Interactive pour le site Notaires de France entre les mois de juin et juillet 2019 fait état du rapport des Français à la location : pour 75 % des 1 505 personnes de plus de 18 ans interrogées par l’institut de sondages selon la méthode des quotas, la location n’est rien d’autre qu’un gaspillage de son argent.

À tel point que 82 % de ces sondés pensent qu’il n’est jamais trop tôt pour devenir propriétaire. Mais alors pourquoi une telle proportion de Français demeurent-ils locataires s’ils savent qu’ils perdent de l’argent ? Le même sondage établit que 77 % des personnes de ce panel qui sont locataires sont persuadées qu’il faut un apport important pour réaliser un achat immobilier.

Comment devenir propriétaire avec un budget serré ?

Pourtant, le choix n’est pas aussi fermé entre le fait de continuer à payer pour la location de maison ou devenir propriétaire, car il existe des solutions pour réussir à accéder à la propriété en ayant un apport et des capacités d’emprunt limités :

  • Vous pouvez payer un loyer pour devenir propriétaire grâce au dispositif de la location-accession : vous louez votre logement pendant une certaine période avant d’en devenir propriétaire, ce qui est particulièrement attractif pour les primo-accédants, qui versent en moyenne seulement 5 % du prix de la maison qu’ils souhaitent acquérir au moment de sa réservation.
  • Vous pouvez opter pour le principe de la maison en kit, qui n’est jamais qu’une maison traditionnelle dont la partie « kit » concerne uniquement les aménagements intérieurs (la plomberie, l’électricité, etc.) et les finitions que vous êtes en mesure de réaliser vous-même.
You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply